ironique

Qu’est que la psychiatrie ?

La psychiatrie est mon métier. C’est soigner les hommes et femmes souffrant de troubles psychiques. Le stylo, et mon smartphone, sont mes seuls ustensiles utiles à mon métier. Précisons que certains de mes collègues utilisent des générateurs électriques, d’autres des mini IRM et encore d’autres des développeurs d’abdominaux.

Mon but n’est pas de remplir mes lits, mon but est de voir mes malades le moins possibles car malheureusement on ne guérit que rarement des maladies psychiatriques. On parle plutôt de stabilisation clinique.

Le but n’est pas de rendre les gens normaux car la normalité n’est qu’une idée abstraite. T’as pas vu ta tête ? Mon but est de permettre à madame et monsieur de vivre leur vie la plus sereinement et la plus entière possible compte tenu de leur gènes, de leur histoire familiale et dans le monde où ils sont venus au monde.

J’aime à penser que lorsque j’aide une personne, c’est en fait 15 personnes qui vont mieux.

Il faut que je reprenne

Pas mal de choses dans ma vie qui m’éloignent du clavier.

Mon site reste néanmoins bien actif à plus de 40 pages vues par jour. Je trouve ça énorme si au moins la moitié des ces visites sont faites pas des humains. Ce n’est pas que j’aime pas les robots Google, Bing et consorts mais bon.

Aujourd’hui je me sens bien. Le poids de certaines obligations va bientôt s’éloigner. Merci sérénité de faire ton retour parmi nous.

En France les élections prennent une grosse part de l’actualité. Malgré les affaires et l’incertitude du vainque j’ai du mal à m’y intéresser.

J’essaye Amazon Prime Video sur ma PS4

J’entends dans les infos que Amazon a lancé son propre service de VOD à la manière de Netflix. Ça augmente ma curiosité. Je m’inscris donc pour 30 jours d’essai. Malheureusement l’application n’est pas disponible sur le Playstation Store français. Je dois donc utiliser un faux compte avec une adresse aux États-Unis. Là je peux installer l’application Prime Video. Pas besoin de VPN, ça marche directement. depuis ma PS4.

Mes premières impressions sont mitigées.

C’est agréable de voir un nouveau catalogue car celui du leader mondial commence à sentir le réchauffé.

Par contre Amazon n’a pas pondu une application fluide. Il y a du boulot. On est quand même au-dessus des applications françaises (Canal+, OCS). C’est pas difficile.

Je regarde la série Le Maître du Haut Château tiré du roman de science fiction Philipp K. Dick. Cela fait un moment que j’ai voulu lire ce livre. J’ai même du commencé à le lire à deux reprises sans que ça prenne.

carte USA
Carte d’une dystopie

Le phénix renait de ses cendres

Je n’ai pas envie d’abandoner ce site bien que les seuls billets qui intéressent les gens qui viennent ici sont comment changer la bobine d’allumage d’une voiture.

C’EST BIENTÔT NOËL !

C’est ma période préférée. Essayons de profiter de ma bonne humeur pour reprendre la bonne habitude de tenir à jour ce blog.

Dois-je me recentrer sur un sujet ou continuer à parler de choses complètement différentes ? La deuxième possibilité me semble la plus applicable pour moi.

Je vais donc continuer à parler de psychiatrie, de programmation, de dessin et de mes états d’âme.

Bonnes fêtes de fin d’année à tout le monde.

dessin fenêtre ambiance noël
Christmas from DeviantArt (lriis)

J’ai commencé à jouer à Watch Dogs 2

Première impression pas très bonne concernant Watch Dogs 2.

Je suis déçu du changement de ville. J’adorais le coté sombre de Chicago. Ça doit être mon côté dépressif. Il ressemble comment étrangement à GTA V avec son ambiance Californienne. GTA V se déroule soit en Californie soit en Floride. Le ton humoristique enlève encore un peu plus de gravité au jeu en donnant néanmoins un peu plus de profondeur au personnage. Ce n’était pas dur tant Aden Pierce était creux.

Je suis déçu des graphismes. Bien que le level design soit beaucoup plus riche et « cohérent », comme aime les journalistes des jeux vidéos dire, mais techniquement c’est un peu léger. L’aliasing est vraiment honteux lorsqu’on compare à GTA V. Ils ont quand même mis 3 ans à sortir le deuxième opus. Ils auraient pu modifier ou refaire le moteur graphique. On a parfois l’impression d’être dans un dlc.

« Le crénelage est également désigné par l’anglicisme aliasing. Ce terme recouvre, outre l’effet d’escalier, toutes les formes de repliement de spectre, notamment ceux liés à l’échantillonnage du signal. » ~Wikipedia

Je sus déçu du gameplay. Comme le dit à juste titre un journaliste de jeuxvideo.com je crois, le héros est beaucoup trop fort au corp à corp. Cela enlève vraiment de piment à faire les missions. Cela devient rare de devoir refaire les missions.

Tout ne m’a pas déçu. Les références nombreuses au monde du hacking, beaucoup plus réaliste. Les allusions à Mr Robot ou encore aux différents documentaires sur le hacking que j’ai pu voir. Cela n’est pas étonnant car la série s’en inspire également beaucoup.

Bon, malgré cette première approche difficile, j’investis de plus en plus ce jeu et vous tiendrait au courant si la motivation est là comme d’habitude.

Sixième partie de The Night Of

J’ai donc regardé hier le 6e épisode de The Night Of.  La série semble perdre un peu de souffle. Et c’est souvent comme ça. Toutes les bonnes idées, les bonnes inspirations sont balancées dans les premiers moments de la fiction (dans les films ça fait souvent ça aussi) et après les créateurs semblent manquer d’inspiration ou d’énergie. Voici néanmoins ce que j’ai retenu de ce sixième épisode.

Naz Kahn devient de plus en plus antipathique. Je sais bien qu’il est obligé de faire pas mal de choses pour garder la tête au-dessus de l’eau dans cette prison mais là il père toute sympathie à mes yeux. Il se fait tatouer le mot sin sur les doigts. C’est un peu ridicule de se tatouer le mot qui veut dire péché car en général les gangtsers se font tatouer des mots de 4 lettres pour que ce soir visible sur les 4 phalanges lorsqu’on montre le poing. Pour couronner le tout il se met à fumer de crack (j’imagine) avec son mentor Freddy. Par contre il garde son intégrité en refusant de porter une chemise offerte par son boss, il préfère celle de sa maman. Pas très logique tout ça.
Ça tombe même dans les clichés basiques des taulards lorsqu’on voit un des lieutenants de Freddy se faire tailler une pipe par le black aux yeux de cocker. La vie de Naz en prison manque de profondeur.

Jack Stone devient de plus en plus un personnage qui se détache de l’histoire. Il va voir un médecin chinois qui lui vend des poudres à boire avec de l’eau à 300$. Et ça marche. Quel est l’intérêt pour l’histoire : mettre un peut de légèreté ? Il peut ainsi mettre des chaussure, comme un vrai avocat. Cela prépare-t-il une évolution de l’avocat qui va déterminer comme un avocat pouvant gagner de grandes causes ? Je pense qu’il va plutôt se révéler comme enquêteur.

Photo de l'avocate Chandra jouée par Amara Karan

L’enquête avance. On aperçoit le croque-mort que la victime avait rencontré à la station service. C’est encore un fou de dieu. C’est quelque chose de fréquent aux Etats-Unis. J’en ai d’ailleurs rencontré un qui ne parlait que de Jésus, ce genre de personnage est réaliste. En France, ce sont surtout des fous d’Allah. Mais en cherchant bien il y en a aussi pour Jésus. Ça fait 2 suspects avec le passant revu à la fin du dernier épisode. On en entend plus parlé de celui-là, un peu brouillon les scénaristes ! Le troisième est le beau-père d’Andrea. J’oubliais le quatrième suspect : Nas. Ne l’oublions pas. J’ai de plus en plus l’impression de se finir comme ça : Nas le meurtrier.

Le procès semble plié d’avance. L’accusation a un dossier solide et la jeune avocate Chandra jouée par Amara Karan ne fait qu’observer le dégâts. L’issue du procès ne pourra venir que de l’enquête de Stone ou du policier le sergent Box.

Rendez-vous pour l’avant dernier épisode la semaine prochaine. J’espère qu’on aura l’épilogue dans cette saison. Je me suis interdit de regarder la version anglaise pour ne pas spoiler.

Quelques dessins


À partir du livre (artbook) de Joël Jurion.

Dessiner les dessins d’un artiste permet de voir quelques détails. On remarque qu’il apprécie particulièrement de dessiner les mains fermées en poing, et ce presque toujours sous le même angle.  C’est un des exercices les plus compliqués pour moi de dessiner.

On voit aussi quelques erreurs de raccourcis qu’on ne remarque même pas en admirant les dessins normalement. C’est donc assez rassurant, avec pas mal d’erreurs, on peut atteindre de très bon résultats comme cet artiste. Je ne prétends pas dessiner aussi bien que lui un jour mais c’est un bon objectif.

 

5e épisode de The Night Of

C’est l’épisode où l’avocat de Nasir revient dans la course et c’est tant mieux. John Stone n’est pas le personnage principal au sens narratif mais il est clairement le plus important. Ce n’est pas par hasard que son rôle soit tenu par le seul acteur que je connaisse de vue : John Turturro.

Et je parie que c’est le personnage le plus sympathique auprès de l’audience. Il passe pour le looser de service dans la moitié des scènes. Il est parfois minable lorsqu’il satisfait ce qui pend entre ses jambes mais on a clairement du mal à le détester. Il semble être le seul espoir de Nasir et son analyse fait souvent mouche comme lors de la visite du prisonnier. Il en a vu d’autre et sait très bien pourquoi Nasir met la main à la bouche si souvent.

image John Stone episode 5 The Night Of

Nasir quand a lui commence a payer le prix de son pacte avec le diable. Cela  devait bien arriver. Même s’il arrive à prouver sa version, à savoir qu’il est innocent, il ne restera pas indemne de cette histoire. Et d’ailleurs son image de gendre parfait commence à se fissurer lorsqu’on apprend que ce bon musulman ne buvait pas mais prenait des drogues avant tous ces évènements pour avoir de meilleurs notes.

Nasir se rase la tête The Night Of partie 5

Le final de l’épisode laisse entrevoir un potentiel suspect, qui n’est pas une surprise si on a bien regardé ou revu comme moi le 1er épisode. On se demande seulement pourquoi c’est John Stone qui se met à lui courir après.

Je pense qu’il y a de grandes chances que ce suspect soit le bon. Nous sommes déjà au 5e épisode sur cette mini-série qui n’en compte que 8 (la version anglaise n’en comptait que 5).  J’ai remarqué que l’intrique principal dans pas mal de mini-série est souvent résolue bien avant la fin de la saison comme dans The Bridge saisons 1 ou encore True Detective saison 1, en général à l’avant dernier épisode ou au début du dernier. Cela permettra de laisser place à une autre intrigue dans cette série comme par exemple une revanche de John Stone sur tous ceux qui se sont moqués de lui.

Ce cinquième épisode se finit sur une lumière bleue qui clignote. A quoi cette lumière correspond-elle ? Est-ce le la lumière qui éclaire le suspect que John Stone poursuit ? Est_ce un flashback du crime ou on voit qui est le vrai coupable ?

Comment devenir riche ou comment aider des gens à devenir riche

J’ai commencé à lire le livre Personal MBA. Je veux continuer à me former à la finance et au management mais en abordant un livre plus simple cette fois ci (peut-être un peu trop simpliste vu ce que je vais vous dire par la suie). Je reviendrais plus tard, j’espère, au livre Comprendre Toute la Finance.

Ce livre, Personal MBA, a l’air pas mal sauf que j’ai l’impression de toujours lire le même genre de livre lorsque cela concerne  un libre d’apprentissage et encore plus lorsque cela parle d’argent. C’est toujours le même genre de profil  d’auteur : un mec qui part de rien et qui a réussi.

À la fin de chacun de ces livres, ils font la publicité de leur propre formations en général ou leur site Internet. Et la dites formation coûte un peu plus cher que le prix du livre en général ;-). Nous verrons si cela se finit de la même façon cette façon pour ce livre.

Cela me fait penser à tous ces arnaqueurs sur Internet qui vous propose de devenir riche de chez vous sans aucun effort. Cela a déjà été parodié par Norman.

Je vois de plus en plus de personnes nous expliquer qu’avec un blog tout pourri ils ont réussi à arrêter de travailler et à se faire un pognon monstrueux.  Ils font en général des vidéo sur YouTube pendant leur voyage à travers le monde qui ne sont vues que par quelques centaines de personnes. J’imagine qu’elles se font de l’argent en proposant des formations  très chères pour un petit nombre de personne (100 personnes à 2 000 euros la formation, cela représente déjà 200 000 euros. Cela peut donc aller très vite) ou en créant un système de vente pyramidale. Je ne vais pas mettre de noms de certains de ces arnaqueurs supposés vu qu’ils attaquent facilement en diffamation des simples internautes et que la justice française leur donne en plus raison. La personne à laquelle je pense à même attaqué Google car la fonctionnalité « google suggest » suggérait lorsqu’on tapait son nom qu’il était un escroc.

« The Night Of » : une bonne série policière pour l’été

La bonne surprise sur OCS depuis la fin de game Of Throne est The Night Of. C’est une mini-série prduite par HBO. Elle est diffusée tous les lundi sur OCS (diffusée le samedi aux USA) et je ne rate pas chaque nouvel épisode. Ils font bien les choses car la série est alors déjà doublée en français, bien que la VOST est bien sûr conseillée.

L’atmosphère est excellente dans cette fiction qui prend New York comme décors. Les scénaristes et réalisateurs prennent leur temps. Il ne se passe finalement pas grand chose à chaque épisode, mais la façon dont ils composent le tableau est remarquable. On est dans ce que le cinéma américain peut nous donner de mieux. Oui, c’est de la qualité du cinéma avec les avantages de la télévision : pouvoir prendre le temps de mettre en place l’histoire sur plusieurs épisodes.

Image Jacket de la série The Night Of

C’est d’un réalisme convaincant. N’étant ni américain, et n’ayant jamais été condamné pour meurtre, je ne peux vous dire si c’est réaliste mais j’en ai vraiment l’impression. cette série relègue celles du genre aux oubliettes. La policière black du premier épisode est tellement chiante. On en a vu des personnes de ce genre au cours de nos vies, c’est pas grave lorsque c’est un guichetier de La Poste, un peu plus quand c’est un membre des forces de l’ordre. C’est dans la psychologie de tous les personnage que le réalisme se crée. Chaque personnage de cette série est à la fois profond sans être trop excentrique. Il n’y aurait d’ailleurs que l’avocat aux pieds pourris qui pourrait être qualifié d’excentrique. Mais même dans nos petites existences, on rencontre des personnages excentrique, il ne forment seulement pas la majorité, comme dans ce programme.

C’est d’une noirceur couleur encre. On se demande s’il fait parfois jour dans ce New York. Bien sûr, certaines scènes se déroulent en plain jour mais elles sont rares et tant mieux. L’atmosphère en est d’autant plus envoûtante.

Image acteur principal série The Nigh Of

L’acteur qui tient le rôle principal fait très bien son rôle : à savoir être assez effacé pour laisser place à l’histoire et permettre au spectateur de s’y identifier à lui malgré ses origines pakistanaises. Sa descente aux enfers en quelques heures fait froid dans le dos. Cela pourrait arriver à chacun d’entre nous même s’il est vrai que cette chute doit être plus rapide et plus profonde aux États-Unis.

Le thème principal est le fonctionnement de la justice. Cela est encore plus évident avec le titre de la série anglaise dont elle s’inspire : Criminal Justice. Il faut que je me retienne d’aller voir l’original pour garder le suspense.

J’ai déjà vu 4 épisodes. J’ai hâte de voir le 5e ce lundi (8 août 2016).