Sixième partie de The Night Of

J’ai donc regardé hier le 6e épisode de The Night Of.  La série semble perdre un peu de souffle. Et c’est souvent comme ça. Toutes les bonnes idées, les bonnes inspirations sont balancées dans les premiers moments de la fiction (dans les films ça fait souvent ça aussi) et après les créateurs semblent manquer d’inspiration ou d’énergie. Voici néanmoins ce que j’ai retenu de ce sixième épisode.

Naz Kahn devient de plus en plus antipathique. Je sais bien qu’il est obligé de faire pas mal de choses pour garder la tête au-dessus de l’eau dans cette prison mais là il père toute sympathie à mes yeux. Il se fait tatouer le mot sin sur les doigts. C’est un peu ridicule de se tatouer le mot qui veut dire péché car en général les gangtsers se font tatouer des mots de 4 lettres pour que ce soir visible sur les 4 phalanges lorsqu’on montre le poing. Pour couronner le tout il se met à fumer de crack (j’imagine) avec son mentor Freddy. Par contre il garde son intégrité en refusant de porter une chemise offerte par son boss, il préfère celle de sa maman. Pas très logique tout ça.
Ça tombe même dans les clichés basiques des taulards lorsqu’on voit un des lieutenants de Freddy se faire tailler une pipe par le black aux yeux de cocker. La vie de Naz en prison manque de profondeur.

Jack Stone devient de plus en plus un personnage qui se détache de l’histoire. Il va voir un médecin chinois qui lui vend des poudres à boire avec de l’eau à 300$. Et ça marche. Quel est l’intérêt pour l’histoire : mettre un peut de légèreté ? Il peut ainsi mettre des chaussure, comme un vrai avocat. Cela prépare-t-il une évolution de l’avocat qui va déterminer comme un avocat pouvant gagner de grandes causes ? Je pense qu’il va plutôt se révéler comme enquêteur.

Photo de l'avocate Chandra jouée par Amara Karan

L’enquête avance. On aperçoit le croque-mort que la victime avait rencontré à la station service. C’est encore un fou de dieu. C’est quelque chose de fréquent aux Etats-Unis. J’en ai d’ailleurs rencontré un qui ne parlait que de Jésus, ce genre de personnage est réaliste. En France, ce sont surtout des fous d’Allah. Mais en cherchant bien il y en a aussi pour Jésus. Ça fait 2 suspects avec le passant revu à la fin du dernier épisode. On en entend plus parlé de celui-là, un peu brouillon les scénaristes ! Le troisième est le beau-père d’Andrea. J’oubliais le quatrième suspect : Nas. Ne l’oublions pas. J’ai de plus en plus l’impression de se finir comme ça : Nas le meurtrier.

Le procès semble plié d’avance. L’accusation a un dossier solide et la jeune avocate Chandra jouée par Amara Karan ne fait qu’observer le dégâts. L’issue du procès ne pourra venir que de l’enquête de Stone ou du policier le sergent Box.

Rendez-vous pour l’avant dernier épisode la semaine prochaine. J’espère qu’on aura l’épilogue dans cette saison. Je me suis interdit de regarder la version anglaise pour ne pas spoiler.

Quelques dessins


À partir du livre (artbook) de Joël Jurion.

Dessiner les dessins d’un artiste permet de voir quelques détails. On remarque qu’il apprécie particulièrement de dessiner les mains fermées en poing, et ce presque toujours sous le même angle.  C’est un des exercices les plus compliqués pour moi de dessiner.

On voit aussi quelques erreurs de raccourcis qu’on ne remarque même pas en admirant les dessins normalement. C’est donc assez rassurant, avec pas mal d’erreurs, on peut atteindre de très bon résultats comme cet artiste. Je ne prétends pas dessiner aussi bien que lui un jour mais c’est un bon objectif.

 

5e épisode de The Night Of

C’est l’épisode où l’avocat de Nasir revient dans la course et c’est tant mieux. John Stone n’est pas le personnage principal au sens narratif mais il est clairement le plus important. Ce n’est pas par hasard que son rôle soit tenu par le seul acteur que je connaisse de vue : John Turturro.

Et je parie que c’est le personnage le plus sympathique auprès de l’audience. Il passe pour le looser de service dans la moitié des scènes. Il est parfois minable lorsqu’il satisfait ce qui pend entre ses jambes mais on a clairement du mal à le détester. Il semble être le seul espoir de Nasir et son analyse fait souvent mouche comme lors de la visite du prisonnier. Il en a vu d’autre et sait très bien pourquoi Nasir met la main à la bouche si souvent.

image John Stone episode 5 The Night Of

Nasir quand a lui commence a payer le prix de son pacte avec le diable. Cela  devait bien arriver. Même s’il arrive à prouver sa version, à savoir qu’il est innocent, il ne restera pas indemne de cette histoire. Et d’ailleurs son image de gendre parfait commence à se fissurer lorsqu’on apprend que ce bon musulman ne buvait pas mais prenait des drogues avant tous ces évènements pour avoir de meilleurs notes.

Nasir se rase la tête The Night Of partie 5

Le final de l’épisode laisse entrevoir un potentiel suspect, qui n’est pas une surprise si on a bien regardé ou revu comme moi le 1er épisode. On se demande seulement pourquoi c’est John Stone qui se met à lui courir après.

Je pense qu’il y a de grandes chances que ce suspect soit le bon. Nous sommes déjà au 5e épisode sur cette mini-série qui n’en compte que 8 (la version anglaise n’en comptait que 5).  J’ai remarqué que l’intrique principal dans pas mal de mini-série est souvent résolue bien avant la fin de la saison comme dans The Bridge saisons 1 ou encore True Detective saison 1, en général à l’avant dernier épisode ou au début du dernier. Cela permettra de laisser place à une autre intrigue dans cette série comme par exemple une revanche de John Stone sur tous ceux qui se sont moqués de lui.

Ce cinquième épisode se finit sur une lumière bleue qui clignote. A quoi cette lumière correspond-elle ? Est-ce le la lumière qui éclaire le suspect que John Stone poursuit ? Est_ce un flashback du crime ou on voit qui est le vrai coupable ?

Comment devenir riche ou comment aider des gens à devenir riche

J’ai commencé à lire le livre Personal MBA. Je veux continuer à me former à la finance et au management mais en abordant un livre plus simple cette fois ci (peut-être un peu trop simpliste vu ce que je vais vous dire par la suie). Je reviendrais plus tard, j’espère, au livre Comprendre Toute la Finance.

Ce livre, Personal MBA, a l’air pas mal sauf que j’ai l’impression de toujours lire le même genre de livre lorsque cela concerne  un libre d’apprentissage et encore plus lorsque cela parle d’argent. C’est toujours le même genre de profil  d’auteur : un mec qui part de rien et qui a réussi.

À la fin de chacun de ces livres, ils font la publicité de leur propre formations en général ou leur site Internet. Et la dites formation coûte un peu plus cher que le prix du livre en général ;-). Nous verrons si cela se finit de la même façon cette façon pour ce livre.

Cela me fait penser à tous ces arnaqueurs sur Internet qui vous propose de devenir riche de chez vous sans aucun effort. Cela a déjà été parodié par Norman.

Je vois de plus en plus de personnes nous expliquer qu’avec un blog tout pourri ils ont réussi à arrêter de travailler et à se faire un pognon monstrueux.  Ils font en général des vidéo sur YouTube pendant leur voyage à travers le monde qui ne sont vues que par quelques centaines de personnes. J’imagine qu’elles se font de l’argent en proposant des formations  très chères pour un petit nombre de personne (100 personnes à 2 000 euros la formation, cela représente déjà 200 000 euros. Cela peut donc aller très vite) ou en créant un système de vente pyramidale. Je ne vais pas mettre de noms de certains de ces arnaqueurs supposés vu qu’ils attaquent facilement en diffamation des simples internautes et que la justice française leur donne en plus raison. La personne à laquelle je pense à même attaqué Google car la fonctionnalité « google suggest » suggérait lorsqu’on tapait son nom qu’il était un escroc.

« The Night Of » : une bonne série policière pour l’été

La bonne surprise sur OCS depuis la fin de game Of Throne est The Night Of. C’est une mini-série prduite par HBO. Elle est diffusée tous les lundi sur OCS (diffusée le samedi aux USA) et je ne rate pas chaque nouvel épisode. Ils font bien les choses car la série est alors déjà doublée en français, bien que la VOST est bien sûr conseillée.

L’atmosphère est excellente dans cette fiction qui prend New York comme décors. Les scénaristes et réalisateurs prennent leur temps. Il ne se passe finalement pas grand chose à chaque épisode, mais la façon dont ils composent le tableau est remarquable. On est dans ce que le cinéma américain peut nous donner de mieux. Oui, c’est de la qualité du cinéma avec les avantages de la télévision : pouvoir prendre le temps de mettre en place l’histoire sur plusieurs épisodes.

Image Jacket de la série The Night Of

C’est d’un réalisme convaincant. N’étant ni américain, et n’ayant jamais été condamné pour meurtre, je ne peux vous dire si c’est réaliste mais j’en ai vraiment l’impression. cette série relègue celles du genre aux oubliettes. La policière black du premier épisode est tellement chiante. On en a vu des personnes de ce genre au cours de nos vies, c’est pas grave lorsque c’est un guichetier de La Poste, un peu plus quand c’est un membre des forces de l’ordre. C’est dans la psychologie de tous les personnage que le réalisme se crée. Chaque personnage de cette série est à la fois profond sans être trop excentrique. Il n’y aurait d’ailleurs que l’avocat aux pieds pourris qui pourrait être qualifié d’excentrique. Mais même dans nos petites existences, on rencontre des personnages excentrique, il ne forment seulement pas la majorité, comme dans ce programme.

C’est d’une noirceur couleur encre. On se demande s’il fait parfois jour dans ce New York. Bien sûr, certaines scènes se déroulent en plain jour mais elles sont rares et tant mieux. L’atmosphère en est d’autant plus envoûtante.

Image acteur principal série The Nigh Of

L’acteur qui tient le rôle principal fait très bien son rôle : à savoir être assez effacé pour laisser place à l’histoire et permettre au spectateur de s’y identifier à lui malgré ses origines pakistanaises. Sa descente aux enfers en quelques heures fait froid dans le dos. Cela pourrait arriver à chacun d’entre nous même s’il est vrai que cette chute doit être plus rapide et plus profonde aux États-Unis.

Le thème principal est le fonctionnement de la justice. Cela est encore plus évident avec le titre de la série anglaise dont elle s’inspire : Criminal Justice. Il faut que je me retienne d’aller voir l’original pour garder le suspense.

J’ai déjà vu 4 épisodes. J’ai hâte de voir le 5e ce lundi (8 août 2016).

Hypothyroïdie de l’adulte [notes de lecture]

Il est très fréquent que des patients hospitalisés aient une TSH augmentée. Celle-ci se corrige assez rapidement. Je me pose souvent la question de ce qu’on doit faire, surtout en cas de traitement par lithium.

Notes issues d’un article de l’EMC1.

La raison principale pour laquelle on recherche une hypothyroïdie en psychiatrie est la prescription de lithium. Ce traitement est essentiellement indiqué dans le trouble bipolaire.

Source : endocrineweb.com.

Le dosage de la TSH suffit pour le dépistage. On dose la T4 seulement pour distinguer une hypothyroïdie d’origine centrale d’une hypothyroïdie périphérique. La première est beaucoup moins fréquente. L’article ne parle pas trop du T3 dans. Par ailleurs, la T3 et la T4 sont des marqueurs moins stables et donc plus sujets aux erreurs. Cela justifie le dépistage par TSH uniquement.

 

Dans l’enquête étiologique, après l’examen clinique évidemment, on recherche en premier l’anticorps antithyroperoxydase (anti-TPO) car souvent positif (en cas de thyroïdite auto-immune). C’est seulement en cas de résultat négatif qu’on pourra demander un autre anticorps (antithyroglobuline ou anti-Tg).

En psychiatrie, la cause la plus évidente (la plus fréquente ?) est iatrogène : precription de lithium.

« Les thyropathies auto-immunes représentent la première cause d’hypothyroïdie. »

Une des complications de l’hypothyroïdie est l’athéromatose coronarienne. Le mécanisme n’est pas indiqué ici. Elle est souvent révélée par l’introduction des traitement qui on un effet inotrope (contractilité du cœur) et chronotrope positif.*

On attend 6 semaines à 2 mois avant de contrôler la TSH, après un changement thérapeutique. Le suivi de la TSH sans changement peut attendre 6 mois ou tous les ans.

La dose dépend essentiellement du patient. Pour un adulte, non sénior, il faut compter 1,6 μg/kg/j à peu près.

La citation qui va suivre nous intéresse pleinement en tant que psychiatre :

« En cas d’hypothyroïdie induite par un médicament, l’arrêt de la thérapeutique est susceptible d’assurer la correction de l’hypothyroïdie. Dans la pratique, il faut mesurer le rapport bénéfice/risque puisque l’hypothyroïdie se traite facilement. De fait, la survenue d’une hypothyroïdie sous amiodarone ou sous lithium autorise pleinement la poursuite de la thérapeutique, et nécessite l’introduction d’un traitement substitutif par la L-thyroxine. »

En dehors de la question du lithium, on est très souvent en face d’hypothyroïdies frustre ou subclinique, la TSH est faiblement augmentée par rapport à la normale supérieure du laboratoire. Si la TSH est supérieure à 10 mUI/l on traite. Si c’est inférieur à cette norme, on ne traite que dans certaines circonstances : grossesse, infertilité, goitre, hypercholestérolémie ou anticorps anti-TPO positifs.

arbre decisionnel forme subclinique

Quel est la physiopathologie du lithium sur la thyroïde (surtout goitres et hypothyroïdies) ?

« Le Li se concentre dans la thyroïde ou sa teneur est 3 à 4 fois plus élevés que dans le plasma, il interfère à différents niveaux de la fonction thyroïdienne, en entrainant des altérations structurales et fonctionnelles. Son effet habituel est inhibiteur sur la synthèse et la libération des hormones thyroïdiennes […] »2

9 mois après avoir mis en ligne mon premier plugin

Cela fait déjà 9 mois que j’ai mis en ligne mon simple BMI widget sur wordpress.org. Je suis très content de voir qu’il serait installé sur plus de 50 sites avec l’activation.
capture ecran page plugin simple bmi widgetÇa me donne des ailes pour continuer mon petit bonhomme de chemin dans la programmation.

Je n’ai pas l’intention de le mettre à jour pour le moment bien que j’ai même eu une question sur le forum de support pour savoir s’il y avait une fonctionnalité shortcode, et donc demander à ce que j’en crée une.

Il faut avouer que ce plugin n’est pas très utiles à mon sens. Il ne sert que dans un cas de figure : calculer l’IMC. Le mieux serait de créer un plugin qui permette de créer des calculateurs personnalisés. Je pourrais ainsi proposer une banque de donnée de calculateurs déjà proposés comme L’IMC ou bien d’autres variables à calculer.

Calculer le nombre de semaines pour un traitement médicamenteux, idée de plugin

En tant que psychiatre, je n’aime pas  que les patients aient  trop de médicaments chez eux. Ce n’est pas une question de confiance. Personne n’est à l’abris d’une mauvaise passe, surtout chez ceux que je suis. Je n’ai pas envie qu’ils voient le traitement devant leurs yeux à ce moment. Et je ne parle même pas des autres personnes, souvent plus jeunes, qui vivent sous le même toit. Elles savent exactement où leur papa et leur maman cachent, ou pas, leur traitement.

Le problème est qu’en France, les boites de médicaments sont standards. Ce sont les mêmes boîtes pour tout le monde avec le même nombre de comprimés à l’intérieur. Si quelqu’un a besoin de 10 comprimés, le pharmacien donnera une boîte de 14. Il reste donc 4 comprimés qui resteront si l’ordonnance est bien suivie. Et ça, je n’aime pas ça !

Il me semble qu’aux États-Unis, le pharmacien prépare la dose exacte dans les flacons en plastique orange que l’on peut voir dans leurs fictions. Cela a un coût supplémentaire de préparation. Les soins y sont de façon générale plus chers qu’ici en France.

Photo flcon orange de médicaments aux États-Unis

C’est donc un nouveau projet de plugin WordPress pour mon blog : calculer la date du prochain rendez-vous pour que le nombre de jours jusque là soit un multiple de 7, 14, 28 ou de 1 mois. Il devra calculer cette date en fonction du jour de la requête ou bien pouvoir rentrer une autre date.

Soirée au coin du feu

Je voulais parler de ma vie personnelle ou plus exactement de mes proches. Mais je m’interdis cela, trop parano je suis. Je viens de regarder Citizenfour, documentaire sur l’affaire révélée par Edward Snowden, réalisée par Laura Poitras. Rien qu’en écrivant ces lignes je suis sur la liste noire des États-Unis. Je risque également d’être repéré par tous les psychopathes en mal de célébrité.

Photo Edward Snowden

Je ne vais donc pas vous dire ce que j’ai fait de ma soirée, hormis que j’ai passé une très bonne soirée. J’ai pris le temps de faire les choses. Je me suis même posé pour dormir quelques minutes et j’ai pu rester attentif presque deux heures pour regarde ce documentaire.

Et je conclue la soirée en écrivant ce petit billet. Voilà pour ce soir. Bonne nuit à toute la Terre et aux astronautes qui seraient éventuellement en orbite.

Neuropathologie de la schizophrénie [notes de lecture]

Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas lu un petit article, bien embêtant, à lire. Pas depuis que j’ai été reçu à mon concours de PH. Il faut dire que c’est chiant, cela demande un effort.

Quand je vois certains collègues, pas la majorité, se démener pour se former à gauche et et droite, cela me motive un peu à continuer à me mettre à jour et à développer mes connaissances.

J’ai donc lu un article sur les recherches étiologiques sur la schizophrénie et plus exactement sur la neuropathologie1.

« La neuropathologie est le domaine de la pathologie qui étudie les altérations morphologiques macroscopiques et microscopiques tissulaires et cellulaires observées dans les maladies du système nerveux central et périphérique. »
www.wikipedia.org

Autant vous dire tout de suite, il n’y a rien de très concluant, que des tendances qui sont presque toujours contradictoires d’une étude à l’autre. Ce la n’en reste pas néanmoins très intéressant d’essayer de trouver des anomalies à ce niveau avec des techniques parfois spectaculaires.

La tractographie utilise une « technique spéciale d’IRM avec une technique particulière de tenseur de diffusion »2. En repérant les mouvements de l’eau, on peut visualiser les axones dans l’espace et de représenter ainsi les réseaux neuronaux. Cela donne de très belles images mais ne nous aide pas pour le moment dans la compréhension de la maladie. Un hypothèse d’investigation serait donc que les connexions entre les neurones pourraient avoir des anomalies et qu’elles entraineraient donc des symptômes de la maladie.

image tenseur de diffusion

Un autre type de cellule étudié sont les cellules gliales. Elles assurent le soutien du système nerveux mais pas seulement. Elles permettent de favoriser la conduction de l’influx nerveux en créant la gaine de myéline. On est toujours là dans la conduction nerveuse.

En plus des différents types cellulaires impliqués, il y a des parties du cerveau qui reviennent plus que d’autre : le cortex préfrontal et les hippocampes.

Le premier est une évidence. Il est le siège des pensées complexes où très probablement se construisent, en grande partie, les délires.

La deuxième structure est moins évidente. Pour comprendre un peu pourquoi elle est intéressante, rappelons qu’elle est considérée comme jouant, entre autres, un rôle sur la mémoire émotionnelles.

Une des choses que je retiens dans cet article est l’explication d’un des arguments pour lesquels on considère que la schizophrénie est une pathologie neuro-développementale et non une pathologie acquise. C’est que malgré la perte de substance que l’on peut observer ici ou là dans le cerveau, il n’y a pas de gliose qui se forme. La gliose est un équivalent de fibrose, qui remplacerait les cellules fonctionnelles comme les neurones ou les cellules gliales lorsque celles-ci disparaissent au cours de la vie, après la naissance. Les anomalies seraient dont déjà présentes à la naissance. C’est une des raisons pour laquelle la schizophrénie est une vulnérabilité que le malade porte en lui dès la naissance et que la maladie devient bruyante dans une situation de stress donné mais ce n’est pas la situation de stress qui est à l’origine de cette maladie. La maladie est déjà présente. Combien de personnes pensent qu’un patient souffre de schizophrénie car il a souffert dans son existence de traumatismes plus ou moins intenses et plus ou moins répétés !